Jeux sur écran

I. Fictions interactives

1. Fictions interactives dans le cadre des Partim 500 et Nouvim 3000

Le principe de ces sortes de game jams1 organisées par mon ami Feldo est simple. Il s’agit de réaliser des fictions interactives2 comportant un nombre de mots limité, dans un délai déterminé, en respectant (plus ou moins) une thématique donnée. 500 mots maximum pour la Partim 500, et pour la Nouvim 3000… Ben voilà. Z’avez pigé.

Voilà donc quelques jeux réalisés dans ces conditions.

1 Game jam : évènement s’étalant sur un nombre de jours plus où moins grand et durant lequel plusieurs personnes créent des jeux vidéo, généralement en collaboration, par équipes, et souvent en respectant un thème ou des contraintes.
2 Fiction interactive : Pour faire simple : des jeux vidéos à base de texte dont les histoires évoluent en fonction de vos choix. Pour faire un peu plus dans le détail : #211. Pour tout connaître sur le sujet : fiction-interactive.fr.


DES TOURS
Partim 500 – édition 2017
Thème : détours

500 mots, c’est vraiment peu. Raconter une histoire, en 500 mots… pas facile. Raconter une histoire À CHOIX MULTIPLES !! couillon, j’aimerais bien t’y voir !

Alors voilà ce que je me suis dit : on va faire un jeu avec très peu de texte, souvent le même, avec un système qui peut faire des boucles. Un genre de labyrinthe irait très bien. Pour les 500 mots, on ne comptera que les phrases uniques, puisqu’à chaque fois qu’on retombe sur la même salle ou le même lien, c’est le même dialogue qui ressort, on recompte pas. Là ouais, y a moyen de faire quelque chose en 500 mots.

Le thème, détours… Détours, des tours, des détours… On fait des tours en bagnole et des détours et on fait des tours pour se garer et on tourne en rond quand on se paume… c’est pas mal, ça, que je me suis dit. On va faire un labyrinthe sur les routes de France telles que je me les imagines. Ouais, parce que j’ai jamais conduit depuis que j’ai eu mon permis, y a quinze ans.

Jouer : DES TOURS


Se connecter
Partim 500 – édition 2018
Thème : détresse

À ce moment-là, j’étais bénévole dans une association qui faisait de l’accompagnement de personnes seules. On avait été formé à l’écoute active. Ça m’avait pas mal fait réflèchir à la façon dont on communique dans la vie de tous les jours, à comment proposer une écoute « de qualité » à une personne qui ne va pas bien. Comment entrer réellement en connexion, en écoutant, afin d’atténuer le sentiment d’isolement chez l’autre ?

Puis dans l’air du temps, il y avait l’idée que 500 followers sur Gazouilleur ça valait pas une amitié forte, qu’on pouvait se sentir très seul·e en étant très sollicité·e, et que les endroits où l’on pouvait s’exprimer le plus n’étaient pas forcément ceux où l’on était le mieux entendu·e.

Et puis le côté messages brefs de Gazouilleur et consorts a fini de me faire penser que c’était vraiment la bonne idée pour un jeu limité à 500 mots.

Cela-dit j’ai pas gagné un game award avec ça.

Jouer : Se connecter


InfÂmes Hellequins
Nouvim 3000 – édition 2019
Thème : infamie

Il se trouve que lorsque Feldo m’a informé de la tenue de cette Nouvim 3000, j’étais jusqu’aux oreilles plongé dans les textes anciens concernant les revenants. J’étais en train à la fois de découvrir ce folklore d’un autre temps, et à la fois de me rendre compte des similarités frappantes qu’on pouvait trouver entre nombres d’histoires.

J’ai écrit tout un article de blog où je détaille ma démarche pour ce jeu, et où je retranscrit même les versions originales des textes dont je me suis servi pour le réaliser. Du coup je recopie pas, vous pouvez aller lire ça ici : #272 – Les sales mesnies de ces messieurs Gauchelin et Seckendorf.

Jouer : InfÂmes Hellequin


2. Fictions interactives réalisées librement

Disponible au téléchargement, gratuitement, pour Window, Linux et Mac à cette adresse :

https://ecrivouilleur.itch.io/le-bleu-du-cimetiere

Jeu réalisé en douze jours à l’occasion de la NaNoRenO 2020, mais cette game jam n’ayant pas d’autre contrainte que de faire un jeu de fiction interactive en un mois, je le propose dans cette catégorie des jeux faits librement.

L’histoire se passe dans un cimetière, et puis pour le reste vous verrez bien. Le jeu prends environ 1h00 à 1h30 à terminer, et pour faire clair, il s’agit principalement d’un jeu de lecture agrémenté d’images et de musiques.

C’est également mon premier jeu programmé sur le moteur de jeu Ren’Py.

Vous pouvez trouver quelques informations supplémentaires sur l’article de blog qui lui est consacré.

3. Idées et jeux avortés

Jeu de zombie à rencontres aléatoires
pour Twine.

Tout est expliqué dans cette note de blog-ci, y a franchement pas grand chose de plus à en dire. Mais si ça peut inspirer quoi que ce soit…


II. Jeux vidéo

J’ai pas grand chose à mettre ici pour l’instant à part des petits essais, des bouts de machins qui riment à rien (du genre ça), mais sait-on jamais, un jour peut-être.

Pour faire un jeu vidéo tout seul, concept code, graphismes, musique, il faut des heures et des heures de travail. J’ai sans doute jamais eu l’idée assez forte qui m’aurait permis de consacrer des mois de ma vie à un jeu auquel personne ne jouera jamais.


Dernière mise-à-jour le 31 mars 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *