#361 – Belnouna

Les larmes coulent sur les joues de Cyril Hanouna, et moi je n’ai jamais vu un film de Belmondo. Ni une émission d’Hanouna. Enfin, j’ai vu passer quelques images des deux, mais disons que je n’en ai jamais rien regardé dans son entièreté et de mon plein gré.

Combien de classiques de la grande famille des images qui bougent n’ai-je pas vus ? Beaucoup. En images qui bougent, je manque de culture. Faut dire ce qui est, c’est pour moi souvent franchement ennuyeux. Des images qui bougent pour m’abrutir ça marche bien, des images qui bougent pour passer un un bon moment c’est déjà plus rare.

Oui, le cinéma, la télé, les séries, c’est beaucoup de femmes et d’hommes qui bossent sur des projets collectifs, mettent toutes leurs forces, tout leur savoir faire, à réaliser une grande œuvre. Croyez pas que ça me laisse froid, je suis admiratif. J’aimerais moi-même écrire, ou monter, quelque projet vidéo. Mais voilà, dans les faits, en tant que public, le résultat n’est tout simplement pas souvent à la hauteur de mes espérances. C’est que je me fais des films sur les films, voyez. Or ce ne sont jamais que des films.

Heureusement, je ne souffre pas de ce problème avec la musique, car à la fin un album reste un album. Ce pourrait-être la même chose. Mais je ne sais pas, je n’ai pas la sensation de perdre autant de temps en écoutant de la musique bof qu’en regardant un film mouais. Je ne m’agace pas autant des éléments que je peux y trouver et qui ne sont pas de mon goût. Pourtant les lieux communs, les genres trop bornés, le manque d’originalité, la visée purement commerciale d’une œuvre, peuvent se retrouver en audio comme en vidéo nous sommes bien d’accord. C’est peut-être parce qu’avec la musique, on n’est pas forcé de rester immobile pendant une à deux heures.

Où je veux en venir avec tout ça ? Nulle part, vous voyez bien que je tente désespérément de trouver quelque chose à dire et que je n’y arrive pas. Z’êtes déçu·es ? Je comprends. C’est sans doute pour ça que vous ne lisez plus les blogs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.