#212 – Lyonniais #038 – TL;PL : Revenez demain

Paraîtrait que je dois écrire une note de blog. Commençons tout de suite, car il est presque 22h. Je viens à peine de rentrer chez moi. J’étais à la soirée d’une association dont je faisais partie il y a quelques mois. Là, comme j’ai utilisé le passé, vous avez compris que je n’en fais plus partie. Très juste. Vous devriez songer à devenir détective privé. Mon amie, elle, s’y remet, je l’y ai donc accompagnée. Après une telle soirée, j’aurais des choses passionnantes à vous raconter sur les associations d’aide à la personne, leur financement par de grosses entreprises et de grands groupes industriels, pourquoi tout ça va mal finir. Ou comment il semblerait que ce qui inquiète le plus les gens aujourd’hui, ce sont les réseaux sociaux. Mais je n’en ferai rien car, voyez-vous, j’ai passé la dernière demi-heure de la soirée à me goinfrer de petits fours moins végétaux les uns que les autre, dans l’espoir d’être assez repus pour ne pas avoir à m’ouvrir un sachet de nouilles instantanées en rentrant. Non, je ne mange pas que ça. Sachez que je cuisine souvent, seulement avec trois supermarchés de produits asiatiques en bas de chez vous, vous aussi vous céderiez souvent à la facilité. Peut-être plus souvent que moi, même. De toute façon on ne saura jamais. Commencez pas à jouer à qui a la plus grosse. Bon, eh bien, ça a marché. J’ai le ventre plein. Je ne pense qu’à une chose, boire quelque chose de frais. Et aussi voir si on a enfin réussi à trouver un ami perdu de vue par l’intermédiaire d’un jeu en ligne auquel nous jouions tous deux il y a fort longtemps et la bonne volonté des anciens. Et m’écrouler sur mon lit pour lire la fin de Unlucky Young Men, dont je vous causerai sans doute un de ces jours. Sur le dos. Pour ce qui est de m’écrouler, sur le dos, pas vous causer d’Unlucky Young Men, car j’ai le ventre trop rond pour m’y coucher dessus. Donc, ben… À demain ! En espérant avoir quelque chose de plus intéressant à vous raconter. C’est que je culpabilise quand je suis inintéressant deux jours d’affilée. Oui, je culpabilise souvent.

Photo par Bloubliblou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *