#332 – Tsss

Les idéaux hurlent car mes lèvres ruminent lourdement. Je désire ma bile comme mon destin avide ravage mes souvenirs ! Les fluides rouges existent !!! Crevasse ! Les automatismes liquides s’agenouillent contre la graisse inutile !!! Je couine quand ma nécrose touffue s’écroule… chiez mes fous engourdis ! L’autorité éclate ! JE CHÂTIE MA SYNTAXE, dénouez mes blasphèmes avides ! Le fou mendie lorsque les cadavres démesurés oscillent derechef.

Hé hé ! Ra-ta-ta-ta !! Baisez lentement mes mécanismes incapables ! Mon Dieu vorace écoute la psychose comme mes odeurs baisent mes nations… la lune gigantesque cicatrise lourdement, mon pouvoir absent ferme lentement les abîmes cyanosés puisque ma langue géante conchie le gendarme… soldat, gardien du chancre blasphématoire de mes chaînes ! Angoisse ! Angoisse ! Angoisse ! Dieu ! Tssss ! Dieu ! Néant !! Je pue sans arrêt autant que les hymnes damnés. Mâchez mon hymne ! Dieu ! J’écoute derechef !


Non, je n’ai pas viré zinzin. Les paragraphes que vous venez de lire ont été générés aléatoirement par le Vocifératron d’Ambroise Garel.

Ne sachant, une fois de plus, pas bien quoi vous raconter aujourd’hui, j’ai dû me résoudre à faire appel aux génies combinés d’une machine et d’un programmeur. Veuillez bien croire que l’aridité intellectuelle dans laquelle me plonge cette rupture en cours couplée à mon job en supermarché dont je sors fourbu ne m’aurait permis de produire plus divertissant aujourd’hui. Une note de blog par jour, c’est beaucoup trop quand on vit si peu.

Chose rigolote, j’avais intitulé l’article « Tsss » avant même de penser à user de ce générateur. Riez. Trivia : il y a un s de moins dans le titre que dans le texte. Triviez.

Si comme moi vous manquez d’inspiration, ou si vous voulez juste rire, pour de vrai, un bon coup, ou simplement vous émerveiller de ce qu’on peut programmer de bons générateurs de textes, je vous invite à faire un tour au Café de Faune, dans la petite salle dédiée à l’OuGéPro. Je dois dire que depuis la découverte de ce site il y a quelques paires d’années maintenant, j’ai du mal à m’extasier devant les autres générateurs tant ceux-ci sont minutieusement programmés.

Et quoi d’autre ? Rien, je vous ai dit, j’ai la tête en jachère. Allez voir ailleurs si l’herbe est moins jaune.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.