#292 – J’ai trois minutes pour vous causer de mon cul

C’est une image. Mon cul en lui-même n’a rien à déclarer, sinon les ordinaires hauts et bas qu’un cul peut expérimenter dans le cadre de ses fonctions lorsqu’il change brusquement de pays et donc de régime. Passons.

La série sur le Fantastique Japonais de Félix Régamey était prête depuis plus de deux mois, il ne manquait que quelques notes de bas de page à terminer et quelques images à trouver, et je n’ai pu la poster qu’il y a deux semaines. J’vous essplique.

Vous vous rappelez peut-être comme je fanfaronnais d’avoir refusé un emploi à l’école Montessori de Prague car le contrat était bidon, eh bien j’ai signé un autre contrat encore plus bidon. Disons que j’ai tout de même bien moins de responsabilités et de travail pour le même salaire et la même absence totale d’assurance chômage et maladie. Quand je dis moins de travail, ça veut dire que je peux tirer au flanc quelques heures par nuit sur le lieu de travail, pas que je travaille moins d’heures. Par nuit ? vous dites-vous. Eh oui. Je suis désormais réceptionniste de nuit dans une auberge de jeunesse en plein centre de Prague, 12h par nuit, 7 nuits toutes les deux semaines. Je suis également prof de français quelques heures par semaine dans une école Britannique internationale, ça c’est les après-midi, histoire d’être bien sûr de n’avoir absolument aucun rythme de sommeil régulier.

Vous allez me dire que même si on rajoute les déplacements, cela ne fait toujours que 50h hebdomadaires (pour 800€), et que donc ça laisse bien du temps pour rédiger quelques notes de blog. Vous auriez raison si je n’avais eu à déménager mes affaires de Lyon à Prague en bus. Ce qui nous rajoute 36h de bus aller-retour à chaque fois, plus 24h à faire des valises et des cartons.

Je connais bien la Suisse maintenant. Enfin surtout les douanes.

Pour venir compléter cette emploi du temps que certains macronistes d’entre-vous trouveront un peu light, n’oubliez pas qu’il me faut également dormir un peu, faire les courses, les repas et le ménage. Tâches toutefois partagées par mon amie, elle occupée à travailler 40h/semaine avec des personnes porteuses de handicap, rédiger un mémoire à distance avec allers/retours Prague-Bruxelles et passer son permis de conduire.

Apparemment le traducteur ou la traductrice n’a pas touché un centime sur les prunes.

Voilà donc pourquoi je n’ai pas donné signe de vie depuis tout ce temps. Mais je suis toujours là, le déménagement est maintenant terminé et je commence (très doucement) à m’adapter à mon rythme de travail (beurk), je vais donc à nouveau pouvoir m’occuper du site.

Je me rends d’ailleurs compte qu’il doit désormais être indexé par les gros moteurs de recherche car je dois supprimer environ 50 spams dans les commentaires tous les deux jours depuis deux semaines, ce qui me fait me demander si c’est une bonne ou une mauvaise chose.

Dans les choses prévues pour la suite : un portrait de Félix Régamay pour venir compléter le dossier de son Fantastique Japonais, me remettre à alimenter le blog indépendant de la section musicouilleur, et si possible même composer quelques nouveaux morceaux.

À bientôt, donc, et merde au travail.

2 réflexions sur « #292 – J’ai trois minutes pour vous causer de mon cul »

  1. Donc maintenant, après Montpellier et Lyon, tu vis à Prague ?
    (j’esssaie de suivre mais je n’étais pas passée depuis longtemps !)
    Bon courage pour cet emploi du temps de fou en tout cas !

    1. Oui, et si tout se passe bien, l’année prochaine c’est Bruxelles! Au fait que je ne te réponde que 5 jours plus tard, tu remarqueras qu’il est bien possible que je passe sur mon propre blog moins souvent que toi. 😀
      Et merci, j’ai surtout eu le courage de démissionner au bout de trois mois, ça devrait se calmer là, j’ai trouvé le même type de job dans un environnement plus cool, avec un peu de chance j’aurai même le temps de bloguer au travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *